Mes entretiens avec les plus grand(e)s expert(e)s

le

Le mouvement QAnon reste un phénomène marginal mais la séquence Coronavirus l’a internationalisé. La France a été contaminé par Alexis Cossette-Trudel, qui est désormais interdit de diffusion sur Facebook et YouTube. La France est le 2ème pays européen le plus atteint par cette mouvance après l’Allemagne. Cela reste un militantisme de clavier même si dans les dernières manifestations de contestations des Gilets Jaunes ou anti-masques il y a eu des marqueurs Qanon. Le mouvement opère une incubation dans la complosphère et la fashosphère.

Édition Spéciale #ElectionsUSA 2020 #Usagesnumerique

– Tristan, les complotistes de Qanon sont-ils en train d’atteindre la France ? Quelles répercutions sociétales et gouvernementales de ce mouvement doit-on envisager en France ?

Le mouvement reste un phénomène marginal mais la séquence Coronavirus a internationalisé le mouvement. La France a été contaminé par Alexis Cossette-Trudel, qui est désormais interdit de diffusion sur Facebook et YouTube. La France est le 2eme pays européen le plus atteint par cette mouvance après l’Allemagne. Cela reste un militantisme de clavier même si dans les dernières manifestations de contestations des Gilets Jaunes ou anti-masques il y a eu des marqueurs Qanon. Le mouvement opère une incubation dans la complosphère et la fashosphère.

Les mouvements extrémistes sont contaminés marginalement mais notablement en France
L’exemple le plus significatif c’est celui de Nadine Morano qui avait relayé un lien d’un des 2 plus gros sites Qanon français. Précisons que cela ne veut pas dire qu’elle est favorable à cette mouvance ou qu’elle était au courant de l’origine de cette diffusion. Mais cela prouve que l’écosystème informationnel a été contaminé par des références QAnon.

Ce qui est inquiétant c’est son intégration dans les discours extremistes a travers le cheval de troie de cette mouvance : la lutte contre le trafic d’enfants et la pédophilie. Ils y integrent des explications delirantes et complotistes, ce qui implique d’autres communautés.

Certains instagrammeuses basculent dans aussi dans ce discours Qanon. On les appelle les Pastel.

– La haine sur les réseaux sociaux n’est-elle pas plus dangereuse que les « fake news »  ou les complots ?

La haine sur les réseaux sociaux est un phénomène plus inquiétant car la haine a la capacité de nuisance liée a sa capacité de viralité. Elle se déploie aux yeux du monde, elle est accentuée par le fait que ses propos peuvent gagner en viralité et que les cibles sont attaquées aux yeux de tous. Cela accentue le coup porté aux victimes et la toxicité. Elle peut être accentuée aussi par la sensation d’anonymat derrière lesquelles les émetteurs peuvent se cacher. Cette haine peut générer un effet d’entraînement et peut se traduire en RAID en ligne

– Trump a considérablement renforcé son électorat et alimente la psychose des complotistes de
#QAnon. L’ Amerique profonde pourrait le ré- élire à cause du #COVID19. Alors Trump peut-il encore gagner ?

Trump a déjà gagné parce qu’il a emmené avec lui une bonne partie des Américains dans son discours toxique, de remise de paroles d’autorité, d’expertise, et de remise en cause des médias. Il a gagné sur ce terrain la. Il a marqué au fer rouge une partie significative de l’opinion américaine et emmené les Américains dans un narratif complotiste inquiétant. dans un endroit dangereux pour la Démocratie américaine. Et le parti républicain fait bloc derrière lui.

– Cette rubrique est très regardé par mes différents promos en Master.
D »après toi quel est le plus précieux enseignement que l’on pourrait transmettre à ces futurs Dirigeants & Entrepreneurs concernant la gestion de leur communication sur les réseaux sociaux ? Quel est-il ?


L’une des choses les plus importantes c’ est d’apprendre a estimer le crédit des sources auxquelles on s’abonne.

– Tristan, toi et moi avons été invités en tant que blogueurs influents à l’époque de la campagne de Nicolas Sarkozy, aujourd’hui tu déploies ton expertise concernant les dérives sur les réseaux sociaux & les nouveaux usages numériques. . Peux-tu expliquer à notre audience comment on devient un influenceur ?


Tout dépend ce que l’on entend par « influenceur ». Il a des pré-requis pour devenir un bon influenceur positif. Pour moi c’est quelqu ‘un qui cumule des qualités telles que l’humilité, la sincerité, une dose de bienveillance, un soupons d’humour, une culture bonne culture générale et qui de se limite à parler de ce qu’il ou elle connaît.

——–

Tristan Mendès France

Expert en réseaux sociaux et nouveaux usages numériques.
Conférencier, formateur, enseignant dans les domaines liés aux cultures du numérique.
Observateur des marges du spectre politique en ligne.

Maître de conférences associé à l’université de Paris Diderot
Responsable de projets « Observatoire du Complotisme »
Chargé de Cours & Enseignant Cultures Numérique au CELSA- Université Paris IV Sorbonne
———————————————————————-

Entretien avec Sébastien Badault, DG France & Directeur International Fashion & Luxury d’Alibaba Group. Mardi 3 novembre à 18h30 Live sur Teams
30 minutes d’entretien, 30 minutes de questions/réponses avec Sébastien Badault

Un événement live, imaginé & animé par Aurélie Siou, en partenariat avec le MBADMB/EFAP/HUB INSTITUTE & BCW Global France.

Quel rôle Sébastien Badault endorse-t-il à l’heure du Covid 19?
Quel forme de leadership déploie-t-il?
Quels sont les enjeux éthiques & environnementaux d’Alibaba?
Comment contribue-t-il à faire rayonner l’attractivité et le dynamisme de la France en Chine?
Comment le plus important site d’e-commerce à destination des entreprises au niveau mondial déploie-t-il son engagement
sociétal et économique?

ENGLISH VERSION [Copyright BCW Global France]

As a lecturer, coach, blogger and LinkedIn influencer, Aurélie is active in connecting the world of future business leaders, MBA e-business students, with today’s influential and visionary business players. In the third edition her live series Parole d’influenceurs on LinkedIn Pulse, Aurélie will place the spotlight on Sébastien Badault around the theme “what role are influential business leaders playing in the Covid era?

1. Sébastien, can you tell us about your background and your vision of e-commerce today?

2. What concrete actions are you undertaking to get around the hurdles of the Covid crisis?

3. What are Alibaba’s ethical, environmental and societal challenges and goals?

4. And what about your own commitments as MD of Alibaba France?

5. How do you help promote the attractiveness and dynamism of France in China?

6. AliExpress Connect connects influencers with brands. What type of influencers are we talking about? This term being very overused these days, by that I mean that I make the difference between you, a # B2B influencer / expert / manager and the muses / celebrities / whom I consider more as brand ambassadors / B2C influencers…Could you tell me more about this?

Un dirigeant est par nature un #influenceur, à l’intérieur de l’entreprise, parce que c’est un exemple pour ses équipes. Et à l’extérieur de l’entreprise, qu’il est supposé représenter, incarner, notamment dans les médias 

Frédéric, ma première question est la suivante…

Les dirigeants ont désormais un devoir d’influence. Celui d’incarner la réputation de leur entreprise. Que pensez-vous de cette affirmation?

{FF} Je pense qu’un dirigeant est par nature un influenceur, d’abord à l’intérieur de l’entreprise, parce que c’est un exemple, une référence pour les membres de ses équipes. C’est aussi un influenceur à l’extérieur de l’entreprise, qu’il est supposé représenter, incarner, notamment dans les médias. Mais les dirigeants ne sont pas tous et toutes des communicants. Il ne faut pas non plus les contraindre dans des rôles pour lesquels ils n’auraient aucune appétence. Le plus important pour l’entreprise est d’être bien représentée. Cela peut aussi passer par des experts, des créatifs, et pas nécessairement par les dirigeants. Dans les grands groupes de luxe par exemple, l’entreprise est incarnée par le président du groupe, puis par les créatifs de chaque marque. Les dirigeants, eux, ne sont pas visibles. C’est une question d’organisation, qui prouve que l’important, c’est que la communication soit pilotée et organisée. Celui ou celle qui incarne l’entreprise et donc participe à porter sa réputation est secondaire. C’est un rôle attribué à une figure qui évidemment doit être compétente !

Quels sont les actes concrets que Foncia a mis en place afin de répondre aux défis de la crise sanitaire ?

L’acte le plus concret a été la digitalisation du Groupe engagée par son président, Philippe Salle, il y a trois ans. Foncia a ainsi pu basculer en télétravail du jour au lendemain, et maintenir l’ensemble de ses activités et obligations auprès de ses clients.

En matière de communication, c’est une communication de proximité qui a été mise en place, pour créer une relation nouvelle avec nos clients, puisque la relation physique n’était plus possible pendant le confinement. Des newsletters hebdo ont été créées. Au regard du taux d’ouverture particulièrement élevé, le principe de ces newsletters a été conservé, mais sur un rythme mensuel.

Quelle est la nature de votre engagement en qualité de directeur RSE marketing et communication de Foncia ?

Depuis une vingtaine d’années, période où j’ai eu la responsabilité de diriger le développement durable, puis la RSE de grands groupes, mon engagement est toujours le même : ne pas hiérarchiser entre l’humain et l’environnement, travailler sur des ambitions concrètes et dont le progrès est mesurable, veiller à ne pas faire de la RSE qu’un sujet de communication, même s’il est ensuite possible et légitime de valoriser le travail réalisé.

Pour la communication, l’engagement est total au service de la notoriété et de la réputation de l’entreprise et de ses dirigeants, et pour le marketing au service du business et de la satisfaction client, et donc de la fidélisation, le principal indicateur à suivre.

Citez-moi un influenceur (key opinion leader) dont la prise de parole vous inspire sur LinkedIn ou Twitter.

Je citerais spontanément une influenceuse, communicante reconnue et particulièrement engagée dans la RSE : Marie-Christine Lanne (@Mc-Lanne pour les twittos), actuellement directrice communication externe et engagements de Generali France.

Je ne me suis jamais dit “je vais devenir un influenceur. D’ailleurs on ne fait rien tout seul et on ne devient pas influenceur seul »

Arnault, quels sont les enjeux éthiques, environnementaux et sociétaux de l’IA ?

Ta question est la définition même de comment doit être abordé l’intelligence artificielle. Aujourd’hui on ne peut pas aborder l’IA sans y intégrer ces enjeux très précis. Au delà de ces triptyques, l’un des enjeux fondamental de nos jours dans l’IA c’est qu il devrait y avoir plus de femmes dans ce domaine, on a besoin d’un équilibre hommes/femmes.

Sur quels actes concrets vous engagez-vous au sein du #MBADMB pour répondre aux défis du #Covid19 ?

On a un devoir de transmission et d’acculturation, et on est déjà quasi full digital. L’acte le plus concret consiste à intégrer dans les différents cours et la philosophie les valeurs de l’environnement et du green.

Arnault, je me souviendrai toujours de nos 1ère rencontre à l’EFAP en 2018 à Bordeaux, on a tout de suite connecté sur notre vision de la transmission et depuis on travaille ensemble en oubliant pas de se challenger en permanence. Pour celles et ceux qui vont te lire ici, dis moi quelle est la nature de ton engagement en qualité de Responsable Pédagogique du #MBADMB?

Au #MBADMB on parle de famille, on est dans un esprit de partage et d’entraide au sein de la communauté dans laquelle je suis extrêmement investi. C’est l’essence même du digital. L’aspect de collaboration et de

co-production. Cette communauté est composée par les étudiants actuels futurs et passés mais aussi par l’ensemble de nos partenaires. Tu sais moi je suis un gentil GO qui a réussi à créer des bonnes connexions entre les gens

J’ai été très attentif aux conditions dans lesquels nos étudiants ont passé le confinement car certains évoluaient dans un 12 mètres carrés!

On a continué à entretenir ce lien social si essentiel pour nous tous. Nous avons mis en place des animations, des jeux concours et des apéro géants sur Teams chaque dimanche.

Pourquoi la formation est-elle devenu primordiale de nos jours ?

Pour une raison simple. Plus le monde avance, plus les technologies évoluent, plus notre environnement s’ultra spécialise. Le jour ou tu décroches ton Bac+5 il est déjà obsolète.

Je dis toujours qu’il faut “appprendre a désapprendre pour réapprendre”

Quand on sait qu’aujourd’hui les connaissances que tu acquiers en terme d’expertise ont une durée de vie de plus en plus courte, la formation est donc plus que nécessaire. Et puis j’estime qu’en France nous sommes encore en 2020 des “crapauds numériques”. La realité c’est une PME sur deux n’a pas de site Web et que 33% des dirigeants confessent qu’ils ne maitrisent pas leur communication digitale! C’est le pourquoi du comment de la nécessité de se former.

Si je te dis “personal branding” tu me réponds?

Je te réponds “ jumeau digital” et obligatoire!

Nous sommes dans une société ou malheureusement la paraitre prime sur l’être! Avoir une posture permet de se positionner en tant qu’expert et c’est comme cela que tu vas pouvoir décrocher le lead ou le rendez vous. Le décrochage entre deux profils équivalent s’effectue à ce moment là. Celui qui est présent sur les réseaux sociaux décroche le sésame.

Cite-moi un influenceur (key opinion leader) dont la prise de parole t’inspire sur LinkedIn ou Twitter.

Laurence Lafont (Google), Ex Microsoft qui a contribué au lancement de Impact IA. Elle communique sur les problématiques d’inclusion, de “Tech for good, d’évolution de la société par la technologie. Toutes les choses qu’elle écrit sont pleine de bon sens et humainement Laurence est femme exceptionnelle!

Arnault, comment devient-on influent sur LinkedIn & Twitter ?

Je ne me suis jamais dit “je vais devenir un influenceur”. D’ailleurs on ne fait rien tout seul et on ne devient pas influenceur seul. Je suis passionné par ce que je fais et j’ai simplement appliqué l’ADN du digital. Je partage beaucoup et, je fais beaucoup de relationnel, c’est de l’influence organique. Il faut faire preuve de régularité et le sérail grossit progressivement.



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s